Galerie d’art noir — William Blake

William Blake est un peintre et poète anglais né en 1767 et mort en 1827. Certains j'imagine l'ont découvert comme moi à travers le livre de Thomas Harris, Dragon Rouge. Blake peint ici Nabuchodonosor II, roi de Babylone, retournant à l'état animal.

Bribes 2

Creuse, creuse, creuse dans YouTube et parviens toujours après quelque temps à déterrer d'obscures morceaux musicaux aux sons desquels écrire est une expérience ténébrante comme aucune autre. — Halgrath, Her Winter of Loneliness.Radio Kuolema, August 9, 1969.Atrium Carceri, Dark Water.Kreng, Wrak. — etc.

[Bribes : 1. Restes insignifiants d’un repas, d’un aliment. 2. Petite quantité, fragment qui reste d'un tout.]

Bribes 1

Commentaire lu sur Amazon à propos d'un livre de Poppy Z. Brite : “pas d'histoire, pas de réponse = pas d'intérêt…” Le commentateur a accordé une étoile sur cinq au livre. Les joies d'internet où n'importe qui devient critique. — Fulgurance lue sur telerama.fr, elle est de William Gass : “Dans mes livres, je ne cherche pas à dire quelque chose sur un sujet quel qu’il soit, à communiquer. La littérature n’a pas à essayer de résoudre, de conclure, de parvenir à une vérité ou un sens. Ce qui m’intéresse, en tant que poète, c’est de fabriquer, avec le langage, un objet qui n’existait pas auparavant et qui devient réel. Tangible. Comme une sculpture. Un objet qui donne aux gens la possibilité d’une expérience nouvelle.”

[Bribes : 1. Restes insignifiants d’un repas, d’un aliment. 2. Petite quantité, fragment qui reste d'un tout.]

Michael Cisco’s Top Horror Novels


Les vingts meilleurs romans d’horreur selon l’écrivain Michael Cisco :

— Léonide Andréiev, Le Rire rouge, 1904
— J.G. Ballard, Le Rêveur illimité, 1979
— Thomas Bernhard, La Plâtrière, 1970
— Adolfo Bioy-Casares, Dormir au soleil, 1973
— William S. Burroughs, Le Festin nu, 1959
— Walter de la Mare, Miniature ou les Mémoires de Miss M., 1921
— Sadegh Hedayat, La Chouette aveugle, 1936-1937
— Thomas Tryon, Le Visage de l’autre, 1971
— William Hope Hodgson, La Maison au bord du monde, 1908
— Shirley Jackson, La Maison hantée, 1959
— T.E.D. Klein, The Ceremonies, 1984, [non traduit]
— Jerzy Kosinski, L’Oiseau peint, 1965
— Alfred Kubin, L’Autre Côté, 1909
— H.P. Lovecraft, L’Affaire Charles Dexter Ward, 1941
— Arthur Machen, Les Trois Imposteurs, 1895
— Gustav Meyrink, Le Golem, 1915
— Vladimir Nabokov, Invitation au supplice, 1938
— Jean Ray, Malpertuis, 1943
— G.W. Stonier, Memoirs of a Ghost, 1947, [non traduit]
— Roland Topor, Le Locataire chimérique, 1964

Weird TV : Current 93 - Faust




En plein dans l’écriture du deuxième roman sur fond de dark ambient.

Galerie d’art noir — Berlinde de Bruyckere




Berlinde de Bruyckere est une artiste belge née en 1964. Elle travaille cadavériquement corps et chevaux. J’en parle un peu dans “Pferderipper : le zoophile qui éventrait des chevaux”.

Galerie d’art noir — Charley James


Charley James est un peintre digital français né en 1960. Ses œuvres (régulièrement postées sur son compte Facebook) ont juste ce qu’il me faut d’abstraction, de ténèbres et d’organes — sexuels ou non.

Galerie d'art noir — Joel-Peter Witkin





Joel-Peter Witkin est un photographe américain né en 1939. Il explore nu, corps, mort, étrange, monstruosité. Son travail a inspiré la couverture de Pornarina : la-prostituée-à-tête-de-cheval à Aurélien Police.

The Gospel of Inhumanity — Blood Axis


The Gospel of Inhumanity est le premier et sans conteste meilleur album de Blood Axis. Il sort en 1994-1995, période bénie où le groupe ne s’adonne pas encore au néofolk, mais à l’industriel émaillé de martial, d’ambient et de néoclassique. Musique savante et ultraréférentielle — sont cités Verdi, Bach, Prokofiev, Nietzsche, Longfellow, ou encore Ezra Pound et Charles Manson — The Gospel of Inhumanity n’a à ma connaissance aucun égal dans le genre.

L’album (surtout les pistes 2, 4 et 5) a accompagné l’écriture de Pornarina : la-prostituée-à-tête-de-cheval. Le créateur du groupe, Michael Moynihan, est cité en hommage dans la liste des pornarinologues du chapitre 19.